• Grand oxygénant cellulaire

    La chlorophylle est le merveilleux pigment du monde végétal qui fabrique l’oxygène de la planète ainsi que du fructose par la fameuse photosynthèse à la lumière du jour à partir du gaz carbonique atmosphérique et de l’eau. Elle réside non seulement dans les feuilles des arbres et toutes les herbes mais aussi dans le plancton et les algues de toutes les mers.

    Absorbée fraîche par les animaux (et les humains), la chlorophylle assure une bonne oxygénation au niveau cellulaire et empêche la lente hypoxie qui génère les terrains putrides (maladies en « ose »), dont l’acidose, lit du cancer.

    La molécule de chlorophylle ressemble à un anneau dont le centre est composé de magnésium pendant que l’hémoglobine du sang (en particulier l’hémine) avec une structure moléculaire identique, présente un noyau de fer. Curieusement, la couleur VERTE de la chlorophylle est la couleur complémentaire du ROUGE du sang.

    Un grand régénérateur du sang

    Une fois avalée, la chlorophylle passe rapidement dans le sang. Aussi est-elle la source immédiate et naturelle de minéraux la plus élevée et la plus efficace. Ces minéraux très ionisés par certaines enzymes, créent des liaisons privilégiées avec les vitamines et les acides aminés de l’organisme. C’est le cas en particulier des ions de calcium Ca++ et de magnésium Mg++, indispensables à la plupart des métabolismes.

    Hélas, la chlorophylle absorbée sous forme de légumes verts, d’algues, etc., est assez inefficace car elle reste enfermée pour la plupart dans les parois cellulosiques des plantes, par ailleurs, fortement liée aux protéines. Même sous forme de suc végétal pur, elle reste encore peu active.

    Par contre, absorbée PURE concentrée, elle se comporte comme un puissant générateur sanguin favorisant notamment la formulation de l’hémoglobine. C’est une sorte de transfusion végétale avec conversion d’un sang vert en sang rouge, accompagnée d’un apport d’énergie vitale universelle.

    Ceci explique en partie son pouvoir singulier de régénération, en particulier dans l’anémie, en plus de son apport énergétique considérable. D’autre part, la chlorophylle ayant, nous l’avons vu, la capacité de convertir le gaz carbonique en oxygène, amène ainsi une oxygénation supplémentaire à l’état ionique au niveau des tissus organiques.

    Il s’en suit alors une augmentation du rendement énergétique global de tous les métabolismes, une stimulation de toutes les guérisons et en particulier une activation des cicatrisations.

    Enfin, elle intervient dans la synthèse de la vitamine A, dont on connaît le rôle antioxydant et anti radicalaire.

    Applications en usage interne

    * Hypoxie cellulaire (carence d’oxygène)

    Chez une personne en bonne santé, il est évident que l’exercice au grand air, à la campagne, en forêt ou à la montagne, dans un air pur et bien ionisé, apporte une dynamique respiratoire capable d’alimenter correctement tout l’organisme en oxygène. Mais ceci devient insuffisant lorsque les tissus et le sang sont trop intoxiqués pour assurer une conduction correcte de l’oxygène jusqu’au sein des cellules.

    C’est là que la précieuse chlorophylle peut venir rattraper la situation en amenant directement sur les sites carencés l’oxygène manquant. Or il est bien connu que les cellules cancéreuses se sont mises en mode survie face à une sous oxygénation installée due à une grande toxémie latente. Et c’est pour cela que je considère la chlorophylle concentrée comme un excellent adjuvant de base dans le traitement des cancers.

    Mais voici que l’installation en force de la 5X vient aggraver les choses. Rappelez-vous la Newslettre où j’avais publié un graphique montrant qu’une des hyperfréquences sélectionnées pour la 5X – le 60 gigaHertz – est justement la fréquence propre de résonance de l’oxygène, le rendant partiellement incompatible pour son transport par l’hémoglobine. Le fait d’avoir relevé une proportionnalité entre la densité réseau 5X et celle des victimes du Conard V sur les sites les plus touchés tend à montrer son effet catalyseur en faveur du Cov 19. Ceci m’a en outre valu un nombre important de désabonnements à ma lettre…

    Qu’importe, pourtant j’ai eu depuis le plaisir de constater que de plus en plus de déclarations scientifiques et d’études confirment la fragilisation de la santé et la sous oxygénation des populations exposées à la 5X (qui d’ailleurs commence à faire l’objet de nombreuses destructions des antennes.)

    En attendant, avant que nous soyons tous plus ou moins en situation de sous oxygénation (hypoxie partielle) par la tentative de généralisation des réseaux 5X, la chlorophylle concentrée peut offrir une béquille intéressante de compensation provisoire.

    * Fermentations intestinales

    Dans notre société où l’on utilise largement les antibiotiques, les hormones, les corticoïdes et les immunodépresseurs, les fermentations mycosiques (Candida albicans) sont très fréquentes.

    Ces infections sont très résistantes et difficiles à traiter. Dans la nature, la chlorophylle est l’arme principale qu’utilisent les plantes vertes pour se défendre contre les moisissures. La chlorophylle par voie interne produit les mêmes effets chez l’homme aussi ; elle est particulièrement indiquée pour le muguet (de la bouche), les mycoses vaginales, en relation avec le Candida albicans, et de source digestive.

    * Neutralisation des toxines

    La chlorophylle neutralise les toxines bactériennes, même celles des staphylocoques dorés ou du Clostridium perfringens qui retardent les processus de cicatrisation.

    Une étude de 400 cas de plaies infectées traitées par la chlorophylle a montré la stimulation de régénération par un bourgeonnement actif et une épithélialisation de façon bien meilleure qu’avec tous les autres agents essayés. Toutes les études chimiques ont montré que la chlorophylle s’adaptait à toutes les formes de lésions dermatologiques, y compris les lésions gingivales.

    * Le retour à l’équilibre de la bouche au rectum

    Une des principales propriétés de la chlorophylle est de rétablir l’équilibre acido-basique. Or, une acidité tissulaire importante est souvent la cause principale des échecs des traitements, en particulier homéopathiques et phytothérapiques.

    La chlorophylle améliore le péristaltisme de l’estomac et de l’intestin, augmente la lubrification des valves œsophagiennes, pylorique et iléo-cæcale pour un meilleur passage du bol alimentaire en réduisant les gaz et les acides. Par ce fait, elle fait disparaître les distensions abdominales digestives après les repas, cicatrise les ulcères gastriques et duodénaux, réduit les formations ulcératives, les hémorroïdes, les irritations rectales, et protège le foie.

    * L’augmentation des défenses

    La chlorophylle protège l’organisme contre la pollution.

    Elle augmente la résistance cellulaire contre différents germes (staphylocoques, streptocoques).

    On peut l’utiliser contre la conjonctivite, les otites chroniques, la pyorrhée alvéolaire, suite aux extractions dentaires, dans les rhumes, sinusites, angines, bronchites, abcès, vaginites, et toutes inflammations infectieuses.

    * Etudes sur l’action anti-anémique

    Les animaux rendus anémiques (réf : Recherches sur l’anémie provoquée, essais de thérapeutique expérimentale de Binet et Stunza, 1937). Par exemple, des lapins anémiques dont l’alimentation est suppléée en chlorophylle, récupèrent totalement en 14 jours contre 23 jours chez les contrôles de base.

    D’autres études chez les animaux anémiques traités par la chlorophylle (0,05 g/kg) montrent 70 à 83 % d’augmentation des globules rouges, avec normalisation du taux d’hémoglobine en 10 à 16 jours.

    Tous les types d’extraits de chlorophylle pure ont montré ces effets anti-anémiques.

    Le fait d’ajouter du fer biodisponible augmente encore la rapidité de cet effet.

    Ces expériences ont été confirmées par plusieurs chercheurs (Bereskov, Petrvas, Isotfva en 1980, Levshin 1958, Kelentri, Fekete Kun 1958, Borisenko, Sofonova 1965).

    * Gaz et mauvaises odeurs

    La chlorophylle réduit la production des gaz et des toxines d’origine digestive, ce qui est très utile dans les cas d’haleine forte, de relents alimentaires (ail) et même d’odeurs menstruelles. En outre, on a introduit depuis fort longtemps de la chlorophylle dans les désodorisants corporels ainsi que pour les hyperhidroses axillaires et plantaires.

    * Incontinence fécale ou urinaire

    Il suffit de 200 mg par jour de chlorophylle pour faire disparaître les mauvaises odeurs chez les personnes ayant eu une colostomie, cela sans aucun effet secondaire.
    Les mêmes posologies sont efficaces pour contrôler les odeurs liées à l’incontinence urinaire ou fécale.
    Ces odeurs disparaissent en une semaine de traitement, et le maintien du traitement permet de maintenir cet effet à long terme.
    La chlorophylle a été reconnue sans danger et efficace par la Food and Drug Administration (FDA).

    * Nouvelles applications

    En 1980, le Dr Yoshida a publié au Japon une étude sur le traitement de la pancréatite chronique par la chlorophylle.
    Les lésions étant liées à des modifications induites par des enzymes, la chlorophylle s’avère capable de modifier différentes réactions enzymatiques. Statistiquement, la douleur disparaît dans plus de 80 % des cas.
    Les effets antimutagènes de la chlorophylle ont aussi été étudiés. Elle s’est révélée très active contre de nombreux carcinogènes lors des tests.
    La prise orale de chlorophylle augmente le nombre de leucocytes chez les enfants souffrant de leucopénie.
    Dans certains cas, la chlorophylle peut prévenir la chute des leucocytes, mais aussi, combinée avec des traitements traditionnels, améliorer les résultats du traitement des thrombocytopénies. Aussi, la chlorophylle a été utilisée pour prévenir et traiter la leucopénie liée à une chimiothérapie ou une radiothérapie.

    Applications en usage externe

    C’est un des agents naturels les plus efficaces pour nettoyer et désodoriser les plaies nécrotiques (tissus gangreneux, brûlés, etc.).

    La chlorophylle accélère la régénération des tissus conjonctifs, par exemple dans le cas d’ulcère diabétique des jambes. De plus, elle absorbe les toxines et les odeurs.

    On peut l’utiliser aussi dans les dermatites séborrhéiques, les neurodermatites, l’eczéma suintant, l’impétigo contagieux, les parasites fongiques, les champignons pyogéniques, les infections vaginales à Candida albicans, les brûlures, ulcères et plaies en tous genres, et le psoriasis.

    Indications générales


    En usage interne

                • Abcès
                • Acidité gastrique  
                • Acido-basique : déséquilibre
                • Anémie
                • Colite ulcérative
                • Colostomie (anus artificiel) : odeurs
                • Constipation (relance le péristaltisme intestinal)
                • Digestion : problèmes
                • Distension digestive de l’abdomen
                • Fermentations intestinales mycosiques (candidas)
                • Gaz intestinaux
                • Haleine fétide et Mauvaises odeurs
                • Hémoglobine et globules rouges : stimule la production
                • Hémorroïdes
                • Immuno-insuffisance
                • Incontinence urinaire ou fécale (odeurs)
                • Inflammations infectieuses (toutes)
                • Leucopénie suite chimio ou radiothérapie
                • Muguet (champignons dans la bouche)
                • Mycose vaginale
                • Mycoses en général
                • Otite chronique
                • Oxygénation cellulaire : dans les Cancers – Sida – Arthrose
                • Pancréatite chronique
                • Pyorrhée alvéolaire (dents)
                • Rectum : irritation
                • Rhume 
                • Sang : formule altérée
                • Toxines des staphylocoques dorés, streptocoques, clostridium : neutralise
                • Ulcère gastrique et duodénal
                • Vaginite
                • Valves œsophage, pylore, et iléo-cæcale : lubrifie 

    En usage externe

                • Champignons pyogéniques
                • Cicatrisations : active
                • Circulation locale : accélère
                • Dermatite séborrhéique
                • Eczéma suintant
                • Impétigo contagieux
                • Infection vaginale à candidas
                • Neurodermite
                • Parasites anaérobies
                • Plaies nécrotiques (gangrène – brûlures – ulcères…) : nettoie
                • Plaies : neutralise la fibrine de protection des bactéries
                • Psoriasis
                • Ulcère diabétique des jambes

    Mode d’emploi

    . Plaie : ouvrir une gélule de Chlorophyt – saupoudrer la chlorophylle sur la plaie, 2 fois par jour et mettre un pansement dessus.
    . Dermatoses : Ouvrir une gélule dans un peu de vaseline et enduire la zone atteinte 1 fois par jour.

    NOTA L’efficacité est augmentée en adjoignant le traitement interne. 

    CHLOROPHYT : une composition d’efficacité maximum
                • Concentré de chlorophylle d’ortie 80%
                • Aloé vera 20%

    Posologie

    En interne

                • Généralement : 1 gélule pendant les 3 repas
                • Action anti-odeurs : 2 gélules le soir.
                • Candidose ou mycose intestinale : 2 gélules matin et soir.
                • Fatigue et anémies rebelles : 2 gélules matin et soir.
                • Dermatoses : 2 gélules matin et soir pendant 5 semaines, puis 2 gélules le soir pendant 2 mois.


    En externe

                • Ouvrir une gélule dans de la vaseline et appliquer (très actif dans les eczémas), 2 fois par semaine
                • Ouvrir 2 à 3 gélules dans un bain de 20 minutes.
                • Lien  de  la chlrophylle

     


    votre commentaire
  •  

    L’HISTOIRE : Une étude de 2018 montre une sérieuse connexion hypoxie-caillot sanguin. Étant donné que l’hypoxie est sous oxygénation, le port de masques peut entraîner des problèmes de santé graves, voire mortels, pour certaines personnes. 

    LES IMPLICATIONS: Maintenant que même une étude du CDC de mai 2020 (avec la participation de surveiller) a conclu que les masques ne sont pas efficaces pour arrêter la transmission de la grippe, de combien de preuves supplémentaires les gens ont-ils ont besoin pour cesser de porter des masques et de coopérer avec leur propre asservissement?

     

    Une étude de 2018 met en évidence le lien hypoxie-caillot sanguin (exacerbé par les masques), tandis qu’une étude des CDC de mai 2020 (avec la participation de voir) mettre en évidence que les masques ne sont pas efficaces pour arrêter la transmission de la grippe. 

    Un lien hypoxie-caillot sanguin grave et potentiellement mortel a été découvert par une étude scientifique intitulée L’hypoxie régule à la baisse de l’expression de la protéine S.

    L’étude, publiée en juillet 2018, commente l’hypoxie (une faible concentration d’oxygène) diminue la protéine S dans le sang, un anticoagulant naturel.

    Cela conduit à un risque accru de développement de thrombose ou de caillots sanguins, dont certains sont potentiels mortels.

    L’étude était unique en ce sens que c’était la première fois que des recherches montraient que l’hypoxie pouvait augmenter le risque de caillot sanguin via une cause moléculaire.

    L’agenda mondial des règles relatives au port du masque est non seulement inconstitutionnel et illégal dans de nombreux pays, mais il provoque également une hypoxie de masse parmi la population en général. En plus du lien hypoxie-caillot sanguin,

    l’hypoxie entraînée également de la fatigue, des maux de tête, des nausées, des troubles cognitifs,de faibles niveaux d’énergie et une diminution de l’immunité, causant ainsi des dommages massifs à la population. Pendant ce temps, de nombreuses juridictions continuent de déployer des mandats masqués, malgré le fait qu’une étude récente du CDC a même conclu que les masques étaient inefficaces et n’offraient aucune réduction significative de la transmission de la grippe.

    De plus, les mandats de masque continue de violerles mandats de masque continuent de violerles mandats de masque continuent de violer les directives sur le lieu de travail (telles que les normes OSHA aux États-Unis qui stipulent que les niveaux d’oxygène autorisés pour les employés doivent être de 19,5% ou plus à tout moment). 

    Le risque d’hypoxie et de caillot sanguin L’étude repose sur le fait que la protéine S est un anticoagulant sanguin naturel, car elle inhibe une protéine clé de la coagulation, le facteur IXa.

    Ceci est tiré du résumé de l’étude : 

    “Que la protéine S est principalement produite dans le foie, l’équipe de chercheurs a cultivé des cellules d’hépatocarcinome humain à l’oxygène normal et également dans des conditions hypoxiques, puis a mesuré les niveaux de la protéine. Ils ont analysé que l’hypoxie réduisait non seulement la PS, mais augmentait également de manière significative une protéine qui active le gène pour produire une hypoxie. Cela signifie que la protéine, le facteur 1 induisant une hypoxie, pourrait réguler la protéine S, ce que les chercheurs ont confirmé par des approches biochimiques et génétiques dans un modèle murin.”
     
    L’étude a révélé que le niveau de protéine S a chuté de 50% lorsque les niveaux d’O2 étaient à 15% (au lieu des 21% normaux).
     
    Un article très bien cité du dissident de l’Oregon intitulé 
    Le lien létal entre les masques, l’hypoxie et les caillots sanguins extrapole cette recherche et explique les implications:

    «Une baisse de seulement 5% de l’oxygénation du sang est considérée comme« anormale », mais une réduction de 15% entraînera des symptômes visibles. Ceux-ci incluent des maux de tête, des étourdissements, des nausées et des troubles cognitifs.

    Même les chirurgiens peuvent souffrir d’un faible taux d’O2 et des symptômes associés simplement en portant un masque chirurgical…

    Au niveau de la mer, l’air que nous respirons est à 21% d’oxygène. La haute altitude où les pilotes peuvent subir des effets néfastes commence même à 5000 pieds.

    Le masque N95 couramment porté éclipse cette élévation; il est bien connu pour provoquer une réduction de 20% de l’O2, ce qui simule le 16% d’O2 de 6 000 pieds.

    Comme le N95 simule une saturation en oxygène tout aussi faible, cela indique que le port d’un masque peut diminuer votre capacité naturelle à prévenir les caillots sanguins de 50%.

    Cela a des implications potentiellement graves.Une recherche sur le Web pour «covid de caillot sanguin» renvoie de nombreuses histoires sur la coagulation sanguine induite par le virus et sa létalité pour ces patients.

    Fin juin, des chercheurs de l’Utah ont découvert que l’hyperréactivité plaquettaire était la cause de la coagulation du COVID-19.

    Pensons-y un instant. Comme le Dr Robert Young, ont proposé que le COVID soit une coagulation sanguine et non de nature virale.

    C’est une situation de poule et d’œuf, mais que l’hypoxie mène au COVID, ou que le COVID mène à l’hypoxie, ou que l’on commence le cycle descendant où ils se nourrissent les uns des autres, il existe des preuves solides d’une connexion – et tout cela suppose que COVID est une nouvelle maladie distincte (ce qui est difficile à montrer étant donné les grands symptômes vagues et que le SRAS-CoV-2 a échoué aux postulats de Koch ).

    Compte tenu de cela, porter un masque est à peu près la pire a choisi que vous puissiez faire, infecté ou non, car cela bloque votre alimentation vitale en oxygène! Le dissident de l’Oregon continue:

    «J’imagine des gens qui auraient autrement survécu à leur cas de COVID-19 attachés à un masque pour « protéger les autres » et essentiellement se suicider… Je suis sûr que vous pouvez identifier les nombreux problèmes liés à l’augmentation intentionnelle du risque de caillot sanguin pour la population générale grâce à un masquage de masse obligatoire.

    Déjà des millions de personnes prennent des anticoagulants juste pour rester en vie. Comment pourrait-il être une bonne idée d’entraver leur capacité de coagulation naturelle déjà diminuée?

     
     
    Et qu’en est-il des personnes qui ne savent pas avoir un problème de coagulation existante? et puis porter un masque au travail pendant des heures? … Pourquoi cet effet secondaire extrêmement grave et potentiellement mortel du port d’un masque, en particulier le N95, n’a-t-il pas fait l’objet d’alertes sanitaires généralisées?
     
    Comment un responsable de la santé qualifiée pourrait-il ne pas déjà connaître les dangers bien établis des caillots sanguins de l’hypoxie obligatoire pour les masses, en particulier les patients atteints de COVID-19?
     
    Du seul point de vue de la santé, sans même entrer dans la légalité ou les aspects rituels, le port d’un masque est une idée sérieusement dommageable en raison de la connexion hypoxie-caillot sanguin.
     

    Mai 2020 Une étude du CDC révèle que les masques ne sont pas efficaces pour les personnes en bonne santé ou malades En attendant, jetez un œil à cette nouvelle étude Mesures non pharmaceutiques pour la grippe pandémique dans les milieux non sanitaires – Mesures de protection individuelle et environnementales approuvé par l’Organisation mondiale de la santé et le CDC (Centre de contrôle des maladies), publié sur le site Web du CDC où il indique que l’étude a été «suivie en vue de l’évaluation des lignes directrices par Organisation mondiale de la santé sur l’utilisation d’interventions non pharmaceutiques pour la grippe pandémique dans des contextes non médicaux ». Il concerne une étude précise mise en place pendant la «pandémie» COVID. La conclusion? Les masques ne sont pas efficaces! Je citerai directement de l’étude:

    «Dans notre revue systématique, nous avons identifié 10 ECR [essais contrôlés aléatoires] qui rapportaient des estimations d’efficacité des masques faciaux pour réduire les infections à virus grippal confirmées en laboratoire dans la communauté à partir de la littérature publiée entre 1946 et le 27 juillet 2018. Dans une analyse groupée, nous n’avons trouvé aucune réduction significative de la transmission de la grippe avec l’utilisation de masques faciaux. »

     
    Peu importe que vous soyez malade et infecté et que vous essayez de protéger les autres (arrêter la propagation), ou bien et non infecté et que vous essayez de vous protéger – les masques n’offrent aucune aide significative pour le faire de toute façon :
    «Il existe des preuves limitées de leur efficacité dans la prévention de la transmission du virus de la grippe, soit lorsqu’il est porté par la personne infectée pour le contrôle à la source, soit lorsqu’il est porté par des personnes non infectées pour réduire l’exposition. Notre revue systématique n’a trouvé aucun effet significatif des masques faciaux sur la transmission de la grippe confirmée en laboratoire.
     
    Ces études sont également proposées sur l’hypothèse que les gens utilisent correctement les masques, ce qui est une hypothèse très généreuse, étant donné les masques en tissu de fortune que les gens utilisent, le fait qu’ils ne sont généralement pas bien scellés sur le côté du visage et le fait que les gens ont tendance à les tripoter. Une mauvaise utilisation en fait l’effet inverse; il augmente le risque de transmission: «Une bonne utilisation des masques faciaux est essentielle car une mauvaise utilisation peut augmenter le risque de transmission.
    Et la conclusion passionnante est … ” source) ou par des personnes de la communauté en général pour réduire leur sensibilité. ” BOOM. Ainsi, les CDC et ont essentiellement admis dans leurs propres mots, ou des mots qu’ils sanctionnent, que les masques ne fonctionnent pas pour les maladies de type grippal, peu importe qui les porte. Wakey Wakey, planète Terre. Découvrez l’analyse de Ben Swann ici . Les menaces de masque et les sanctions continuent de monter en flèche

    Pendant ce temps, les maires, les gouverneurs et autres fonctionnaires avides de pouvoir déploient toutes sortes de menaces et de sanctions inconstitutionnelles et absurdes pour ceux qui n’osent pas porter de couche ou de couche pour le visage. Les autorités du comté de Browarden Floride, ont émis une ordonnance d’urgence qui oblige les gens à porter des masques à l’intérieur de leur propre maison; Le maire de Washington DC, Muriel Bowser, a publié un décret pour le port obligatoire du masque avec une citation de 1 000 $ pour les violations; et les responsables d’ Englewood Colorado ont adopté une loi qui leur permet de potentiellement emprisonner des personnes pendant un an pour ne pas porter de masqueLe port du masque: la stratégie de division pour vaincre évalué

    Les masques sont devenus une question très controversée parmi les gens, tous par conception. Cette fausse pandémie a été froidement et brillamment modifiée pour prendre le pouvoir, maintenir les gens dans la peur et les mettre à la gorge les uns des autres. Au lieu de se concentrer sur Bill Gates , la Fondation Rockefeller ou d’autres aspects du NWO (Nouvel Ordre Mondial), les gens se battent contre eux-mêmes pour des masques, ceux qui refusent de le faire étant attaqués pour être “ irrespectueux ” et “ irresponsables ” indépendamment de leurs droits légaux et leur capacité à faire leurs propres choix de santé. Un commentateur récent sur DavidIcke.com a écrit que les gens sont trop occupés à se battre entre eux, à se faire l’ennemi, qu’ils ne peuvent pas voir le véritable ennemi qui travaille pour asservir 99,99% du monde:

    «Je sais que nous sommes tous UN à la fin, j’ai toujours l’impression que ces gens sont mon « ennemi » et cela me met vraiment mal à l’aise pour dire le moins, et ils se sentent comme leur ennemi, quand le véritable ennemi est à l’extérieur orchestrer tout le scénario du film.”

     
    Dernières pensées Il s’est passé tellement de choses au cours des 5 derniers mois que cela a été vraiment surréaliste. Rappelez-vous simplement ce que le Dr Anthony Fauci a dit au début de la scamdemic avant de changer d’avis pour marcher en même temps que l’ordre du jour: 
     «Il n’y a aucune raison de se promener avec un masque.
    Lorsque vous êtes au milieu d’une épidémie, le port d’un masque peut aider les gens à se sentir un peu mieux et peut même bloquer une gouttelette, mais cela ne fournit pas la protection parfaite que les gens pensent que c’est.
    Et souvent, il y a des conséquences inattendues
    – les gens continuent de jouer avec le masque et ils continuent de se toucher le visage. Indépendamment de ce que penser des personnes non informées, la science montre à quel point le port d’un masque peut être grave pour les gens ordinaires en raison du lien hypoxie-caillot sanguin.
    Pendant combien de temps les politiciens vont-ils donner leurs ordres de marche médicale aux gens ?”
     
      
     

    votre commentaire
  •  

    Les avantages de l’eau au gingembre pour l’amincissement sont vraiment impressionnants. Avec ce traitement puissant, vous pouvez facilement brûler la graisse des cuisses, des hanches et du ventre.

    En plus de pouvoir profiter de tous les bienfaits de l’eau au gingembre pour perdre du poids, vous pouvez également ingérer cette boisson puissante, pour combattre d’autres problèmes de santé comme :

     

    Améliorer la circulation sanguine : Le gingembre contient du magnésium et du zinc, qui sont essentiels pour améliorer la circulation sanguine. De plus, il possède des propriétés qui inhibent l’accumulation du mauvais cholestérol dans le foie. Entre autres choses, le gingembre est également utile pour réduire la fièvre et les problèmes de transpiration excessive.

    Améliorer l’absorption des nutriments : Lorsque nous consommons du gingembre, nous garantissons une meilleure absorption des nutriments essentiels dans l’organisme, grâce à la stimulation de l’estomac et la sécrétion des enzymes pancréatiques. De plus, si nous avons des problèmes d’appétit, nous pouvons mâcher un peu de gingembre avant les repas pour le stimuler.

    Prévenir le rhume et la grippe : Le gingembre a des propriétés expectorantes et antibiotiques qui pourraient agir efficacement sur les problèmes de rhume et de grippe. Cette racine est utilisée depuis des siècles sur le continent asiatique comme traitement puissant contre la grippe, le rhume et la toux. Le département de médecine de l’Université du Maryland a également confirmé cet avantage et, grâce à la recherche, a prouvé que la tisane au gingembre peut réduire les symptômes du rhume et de la grippe chez les adultes.

    Améliorer la digestion : Le gingembre aide aussi à soulager les douleurs abdominales qui surviennent habituellement lorsqu’il y a une inflammation de l’estomac. Il prévient et combat la constipation, réduit les gaz intestinaux et favorise une meilleure digestion.

    Renforce le système immunitaire : La consommation régulière du gingembre renforce le système immunitaire et maintient les défenses de l’organisme contre d’éventuelles infections et maladies chroniques. Il réduit également le risque d’accident vasculaire cérébral et est très utile pour combattre les infections bactériennes intestinales.

    Soulage les douleurs articulaires : En raison de ses propriétés anti-inflammatoires, le gingembre aide à réduire la douleur et l’inflammation des articulations ainsi que d’autres affections courantes. 

    Puissant antioxydant : Cette boisson fabuleuse combat également les radicaux libres, qui sont souvent à l’origine de cancers.

    Comment préparer l’eau au gingembre

    Quelques fines tranches de racine de gingembre, 1.5 litre d’eau, Jus d’un citron (facultatif)

    Préparation et utilisation : Faites bouillir l’eau et ajouter-y les tranches de gingembre. Laissez infuser le mélange pendant 15 minutes sur feu doux. Retirez la préparation du feu, laissez refroidir, égouttez, ajoutez-y un peu de citron pour aromatiser la boisson. Prenez un verre tous les jours avant le petit-déjeuner et avant le dîner.

    Profitez-en cet été, cette boisson est très rafraichissante !

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique